Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Tourisme / Histoire et Patrimoine / Le site de Ste Brigide
Actions sur le document

Le site de Ste Brigide

La chapelle Ste Brigide

chapelle_St_Brigide.jpgDepuis des temps immémoriaux une colline dominant la localité est dédiée à sainte Brigide.

D’après la tradition chrétienne, sainte Brigide serait née au Ve siècle, et aurait fondé un monastère à Kildare, non loin de Dublin. Elle est la protectrice de l’Irlande depuis 1962.

A Fosses, chaque premier dimanche de mai, des paysans achètent aux enfants des baguettes de coudrier pelées.

Cette baguette, ils la font bénir puis touchent la statue de la sainte qui se dresse dans la chapelle. Rentrés chez eux, ils déposent la baguette dans l’étable. Quand une bête tombe malade, le paysan la touche avec la baguette. L’iconographie représente Ste Brigide portant une cruche de lait, ou encore dans un champ, entourée de vaches et de chevaux.

Les murs actuels de la tour, sont posés sur les anciennes fondations de la tour romane.

Une stèle d’origine ancienne qui est encastrée dans le mur extérieur du chevet de la chapelle, est gravée d’une croix grecque entourée d’un cercle.

Or, au VIIe siècle, en Irlande, de nombreuses stèles portaient cette croix grecque inscrite dans un disque. Il en est de même d’une autre croix irlandaise gravée sur un ancien linteau de porte qui depuis le XVIIe siècle sert de seuil d’entrée de la chapelle.

Croix.jpg

Oratoire et stèle

oratoire.jpgLes moines irlandais étaient imprégnés de traditions celtiques.

Leur christianisme différait de celui de Rome. La plupart d’entre eux demeurèrent longtemps fidèles à leurs cultes insulaires.

Au temps de saint Feuillen, les moines irlandais construisaient en dehors de l’enceinte de leur monastère, dans des endroits calmes et retirés, de petits sanctuaires abritant des reliques de saints que l’on venait y vénérer. Ces oratoires confiés à la garde d’un ermite, servaient de lieu de retraite à l’abbé du monastère qui devait s’y retirer seul pendant toute la durée du carême. On trouve en Irlande des vestiges d’au moins trente oratoires de ce type, construits en pierres sèches et en forme de coque de navire.

Les oratoires édifiés par ces moines se caractérisent par leur exiguïté. Ils servaient de lieu de prière et de sacristie pour abriter les reliques, les livres et les vases sacrés destinés au culte.

Il existe de sérieux indices permettant d’affirmer que le premier oratoire édifié sur le site de Fosses fut l’œuvre des moines irlandais de St Feuillen.

Un oratoire est un édifice sacré qui doit impérativement être orienté d’une certaine façon. L’entrée doit se situer à l’Ouest, tandis que la petite fenêtre d’ éclairage doit se trouver à l’Est, soit à l’Orient, de manière à recevoir le premier rayon du soleil levant, à la Saint-Jean, le jour du solstice d’été.