Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Tourisme / Folklore / Les compagnies des villages et hameaux
Actions sur le document

Les compagnies des villages et hameaux

Outre les huit compagnies de Fosses-centre, les anciens hameaux et villages fusionnés depuis 1977 possède aussi leur Marche.

Marche Notre-Dame d’Aisemont

La Marche Notre-Dame d’Aisemont s’est constituée en marche annuelle en 1971. Autrefois, et certainement dès 1700, les "gens des Monts" marchaient avec ceux de Fosses. La Marche actuelle porte des uniformes du Premier Empire : Sapeurs, Gendarmes à cheval, Grenadiers avec officiers à cheval, Tromblons et vivandières. Le jour de sortie est le premier dimanche d’octobre.

Marche Saint-Biétrumé de Bambois

Saint Barthélemy (Biétrumé en wallon, et Bambois est un haut-lieu de la défense et de la promotion du wallon) est le patron de l’église de ce hameau.

Après avoir participé aux sorties de la Saint-Feuillen dès 1893 (et sans doute avant), cette Marche est devenue annuelle en 1963. Formée de Sapeurs, batterie, Grenadiers, Voltigeurs et Zouaves et forte d’environ 150 hommes, elle sort l’avant-dernier dimanche d’août.

Compagnie royale de Haut-Vent

La Compagnie de ce hameau possède une médaille de participation à la Saint-Feuillen de 1865, accrochée au vieux drapeau de la Jeunesse du Haut-Vent.

Composée de Sapeurs, batterie, officiers supérieurs à cheval, trois pelotons de Grenadiers, trois de Voltigeurs et deux de Zouaves, tous uniformes du Second Empire, elle a la fierté de se distinguer par sa discipline et sa tenue.

Elle fut reconnue société royale en 1984 : ce fut l’occasion d’un nouveau drapeau. Une particularité : Haut-Vent ne marche que l’année de la Saint-Feuillen.

Marche Sainte-Gertrude de Le Roux

Officiellement, cette Marche existe depuis 1851 mais les archives paroissiales prouvent que des "hommes en armes" escortaient déjà la procession de 1841.

Elle est consacrée à sainte Gertrude de Nivelles, patronne de la paroisse. Elle est société royale depuis 1956 et devint annuelle.

Le 15 août, elle présente : une Saperie, deux batteries, un peloton de Grenadiers, un de Gendarmes (Grenadiers à pantalon jaune), un peloton de Dragons, une cavalerie de Hussards, des vivandières, soit des uniformes du Premier Empire.

Marche Saint-Remy de Nèvremont

Saint-Remy.jpgIl existe, en contrebas de ce hameau, près du cours de la Biesme, un ancien ermitage dédié à saint Remy ; il était donc naturel que la Compagnie fondée de manière annuelle en 1977 prenne ce vocable.

Toutefois, des habitants du hameau participaient à la Saint-Feuillen dans la "Compagnie des Monts" (avec Aisemont) dès 1700 et en tant que formation indépendante depuis 1858.

Les uniformes sont du Premier Empire : Sapeurs, batterie, Grenadiers. Sa sortie a lieu le 3e dimanche de septembre.

Marche Saint-Laurent de Sart-St-LaureStLaurent.jpgnt

Situé dans l’entité de Fosses-la-Ville, entre Namur et Fosses, le village de Sart-Saint-Laurent se réveille chaque veille de 15 Août.

Depuis au moins 1851, les Marcheurs de Sart-Saint-Laurent participent sans discontinuer à la Marche septennale de Fosses-la-Ville.

Dans les années 50, dans le but de renouveler certaines traditions et d’escorter la procession en l’honneur de Saint-Laurent, plusieurs tentatives de constituer une Marche annuelle voient le jour. Elles demeurent malheureusement infructueuses malgré la présence dans les plus vieilles familles de Sart-Saint-Laurent de Marcheurs pouvant justifier douze, voire même treize participations à la célèbre Saint-Feuillen.

Ce n’est qu’en , que le comité de la Marche annuelle en l’honneur de Saint Laurent se crée. Jules Goffaux relève le défi de ses aïeux et va assumer pendant plus de trente ans les fonctions d’adjudant et de Président de la société. De nous jours, la compagnie forte d’environ 130 hommes est formée de trois pelotons : les Sapeurs-Grenadiers de la Garde des Consuls, les Mousquetaires du Roy et les Zouaves.

Depuis quelques années, le cassage du verre se déroule le premier dimanche d’octobre auprés de la fontaine dédiée à Saint Laurent. C’est un hommage à nos anciens, car l’année de la Saint-Feuillen, ce dimanche constitue à Sart-Saint-Laurent la fête de clôture de la septennale

Marche Saint-Pierre de Vitrival

C’est le 30 juin 1963, après 83 ans d’absence aux processions locales et 53 ans d’absence à la septennale fossoise que la Compagnie St-Pierre reprit vie. Avant cette renaissance en 1963, la Marche Saint Pierre a participé aux processions de Vitrival jusqu’en 1880.

Un mouvement de renaissance se dessina en vue de la Saint Feuillen de 1914. Des marcheurs escortèrent même la procession de la Saint Pierre, le dimanche 5 juillet 1914. Mais la guerre survint...

Quant à l’origine de la Marche à Vitrival, un écrit de 1700 mentionne un état d’une décision de la mairie libellée comme suit, la « mairie de Vitrival ne veut pas marcher sans... » (illisible).

L’on retrouve aussi des traces de la présence de Vitrival lors des processions de St-Feuillen de 1751 à 1770, en 1789 et 1816, de 1851 à 1893, ainsi qu’en 1900 et 1907. C’est en 1907, après la St-Feuillen, que la compagnie fut dissoute. Si cette liste est à l’origine de notre première compagnie de marcheurs, la Marche Saint- Pierre aurait fête son 300ème anniversaire en l’an 2000. La Marche actuelle porte des uniformes du Premier Empire : Sapeurs, Vivandières, Gendarmes, Lanciers et Grenadiers. Le jour de sortie est le premier dimanche qui suit la fête de la St-Pierre et Paul le 29 juin.