Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Mon administration / Enseignement - Ecoles communales / Projet éducatif et pédagogique
Actions sur le document

Projet éducatif et pédagogique

Pouvoir organisateur : Ville de Fosses-la-Ville


Projets éducatif et pédagogique du pouvoir organsateur

Ecole de Fosses-la-Ville 1

Chaussée de Charleroi, 155 A à 5070 Vitrival
Direction : Edith Want 071/ 71 12 39

Ecole de Fosses-la-Ville 2  

Rue Cortil Curé, 6  à 5070 Aisemont
Direction : Isabelle Tasset 071/ 74 00 75

Entrée en vigueur le 01/09/2016  

 

PROJET EDUCATIF

Les valeurs défendues :    
                   
 

La démocratie :

C’est permettre à chacun le droit à la différence, le droit à la parole, à la participation, aux prises de décision.
C’est mettre en place une gestion collective des divergences et un contrôle des décisions.
L’école communale est ouverte à tous. Elle accorde une égale sollicitude à tous les enfants quelle que soit leur origine sociale et/ou culturelle. Elle développe une forme de démocratie participative où tout acteur y compris l’enfant doit avoir son mot à dire sur ce qui le concerne dans le fonctionnement de l’école.


L’autonomie :

C’est pouvoir prendre des décisions, savoir s’exprimer, conduire à terme ses projets, s’évaluer en s’appuyant sur ses ressources propres. Les enseignants de l’école communale mettront en pratique des stratégies qui amèneront l’enfant à grandir en étant acteur de sa formation et qui lui permettront d’évoluer dans un milieu stimulant. Cette valeur est intimement liée à la responsabilité et ne peut en aucun cas en être dissociée.


La responsabilité :

C’est assumer ses choix et ses actes en connaissance des droits et des devoirs conséquents. L’école communale amènera les jeunes à devenir des citoyens responsables en favorisant l’apprentissage des responsabilités où chacun a des droits et aussi des devoirs. Un cadre de règles doit être mis en place et doit évoluer à mesure que l’enfant grandit.


La tolérance :

C’est reconnaître le droit à la différence d’avis, d’idées, d’opinions, d’actions et de jugements de valeur. L’école communale est le point de rencontre, le milieu social, le lieu où on étudie, où on joue ensemble, où on partage la vie des autres enfants. Respectueuse de toutes les conceptions philosophiques, elle est une école de la tolérance refusant tout endoctrinement ou neutralisme pris dans le sens de non-engagement et de passivité. Elle s’enrichit de l’échange et de la confrontation d’idées et de convictions.


La solidarité :

La solidarité est un rapport réciproque entre adultes, entre les enfants et entre adultes et les enfants. C’est donner la priorité aux choix collectifs sur les priorités individuelles. L’école communale développe une pédagogie basée sur des activités et des stratégies d’apprentissage qui engendrent la coopération, la collaboration et la complémentarité en respectant les différences de chacun.

La congruence :

C’est le respect à quelque niveau que ce soit des valeurs exprimées dans ce projet par toutes les personnes concernées. Outre le « Dire », c’est le « Faire ». Les actes doivent rejoindre les paroles. C’est une valeur qui englobe toutes les autres.

 

PROJET PEDAGOGIQUE
 

1.    OBJECTIFS GENERAUX DE L’ENSEIGNEMENT FONDAMENTAL repris comme suit dans le décret fixant les missions de l’enseignement :

    « Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves.
    Amener tous les élèves à s’approprier des savoirs et à acquérir des compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle.
    Préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d’une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures.
    Assurer à tous les élèves des chances égales d’émancipation sociale. »

Pour atteindre ces objectifs, l’enseignement fondamental communal de Fosses-la-Ville privilégie les méthodes, approches et pratiques pédagogiques qui :

    donnent du sens à l’école et aux apprentissages
    mettent l’activité de l’enfant lui-même au centre de l’apprentissage afin qu’il construise lui-même ses connaissances et sa personnalité ;    
    favorisent la solidarité et la coopération entre enfants, entre enfants et enseignants, entre enseignants, entre enseignants et parents,…
    assurent le plus de continuité possible entre les apprentissages, les classes, l’école et la famille, l’école  et son environnement,…

PROGRAMMES

Les programmes de l’enseignement ordinaire sont ceux du Conseil de l’Enseignement des Communes et Provinces et les socles de compétences sont ceux de la Fédération Wallonie Bruxelles.


2.    STRUCTURES

Nos écoles communales ordinaires comprennent les niveaux maternel et/ou primaire qui ont chacun leur importance et qui ne constituent qu’une seule unité pédagogique organisée en cycles.
Des initiatives pourront être prises pour harmoniser les transitions entre chaque cycle.


3.    ENSEIGNEMENT MATERNEL


    L’école maternelle est une période extrêmement importante dans la vie de l’enfant.
    Elle contribue largement à la construction des apprentissages et des structures fondamentales de la personnalité. Elle n’est pas seulement une préparation à l’école primaire, elle constitue une vie en soi tout à fait spécifique.
    Elle développe les apprentissages cognitifs, sociaux, linguistiques, affectifs et psychomoteurs afin d’accéder aux apprentissages de base.
    Elle cherche à déceler les difficultés rencontrées par les enfants et à y apporter des remédiations adéquates.
    Il s’agit d’être attentif à la dynamique évolutive de chaque enfant et de lui porter un regard positif afin d’offrir à chacun des chances égales d’être stimulé, instruit, éduqué.


Mise en œuvre d’aptitudes

L’école maternelle favorise le développement global de l’enfant par :

    l’éducation psychomotrice pour rendre optimale la maturation physique et nerveuse de l’enfant et jeter les bases des apprentissages ultérieurs ;
    l’autonomie et l’initiative en apprenant aux enfants à faire des propositions, à faire des choix individuels et collectifs, à prendre des décisions dans le but de s’affirmer dans le respect des autres ;
    l’expression et le jeu sous toutes leurs formes et la créativité dans tous les domaines ;
    la curiosité en développant chez l’enfant le désir de voir, d’observer, de comprendre, de connaître, d’apprendre ;
    la socialisation en plaçant progressivement l’enfant dans des situations de découverte des relations sociales, de communication et de coopération ;
    L’engagement de celui-ci à participer à toutes les activités dans le respect des consignes et à les finaliser.


LIAISON AVEC L’ECOLE PRIMAIRE

Le passage des élèves de l’école maternelle à l’école primaire doit se faire de manière harmonieuse, sans rupture en assurant la continuité du développement de chaque enfant. Pour ce faire, il doit exister, en fonction de la spécificité des écoles, une collaboration étroite entre les enseignants des deux niveaux notamment par l’organisation d’activités communes.

4.    ENSEIGNEMENT PRIMAIRE


    Dans le prolongement de l’école maternelle, l’école primaire contribue elle aussi largement à la construction des apprentissages et des structures fondamentales de la personnalité de l’enfant.
    Elle privilégie la résolution de problèmes de vie (dans le cadre de la réalisation de projets par exemple).
    Elle développe les capacités d’observation, d’analyse, de curiosité et de jugement des enfants.
    Elle participe à la vie de son quartier dans divers projets.


Mise en œuvre d’aptitudes

L’école primaire apprend à apprendre et favorise :

    L’expression et le développement corporels. Il s’agit de poursuivre et parfaire l’éducation psychomotrice de l’enfant visant au développement harmonieux de l’esprit et du corps, par la pratique d’activités ludiques et sportives ;
    La communication en apprenant à analyser les différents médias, à maîtriser différents langages et à s’exprimer à travers ceux-ci.
    La maîtrise de la langue française. Elle est une condition essentielle de l’épanouissement intellectuel, culturel et social de chacun, l’enseignement primaire accorde à la maîtrise de la langue orale et écrite une place privilégiée ;
    L’utilisation de technologies nouvelles. L’informatique est un support au développement de la pensée logique, à la remédiation…
    Les habiletés mentales en apprenant non seulement à restituer conformément, mais aussi et surtout à observer, à analyser, à comprendre, à appliquer, à synthétiser, à évaluer, à créer, à critiquer… ;
    L’autonomie et l’initiative, la responsabilité et l’efficacité en apprenant à prévoir, à organiser, à cogérer des projets…
    La solidarité en développant l’entraide des élèves par le travail d’équipe, la coopération, la pratique du monitorat, les groupes verticaux …

LIAISON PRIMAIRE - SECONDAIRE

Des activités sont réalisées pour faciliter la transition entre les deux dernières années primaires et l’enseignement secondaire.

5.    PEDAGOGIE ACTIVE ET FONCTIONNELLE

Nos écoles pratiquent une pédagogie active, interdisciplinaire et fonctionnelle. Elles privilégient des démarches plaçant l’activité de l’enfant au centre d’un processus d’apprentissage.
Elles donnent à chaque enfant la possibilité de construire sa personnalité en lui aménageant un environnement riche en stimulations et en relations sociales.

Dans le but de favoriser le progrès scolaire et l’épanouissement de la personnalité de chacun, nos écoles diversifient les stratégies pour assurer aux élèves une formation personnalisée : pédagogie de soutien, de remédiation, de dépassement, pédagogie par contrat, portfolio, etc.

L’erreur est donc considérée comme une étape de l’apprentissage, nécessaire et source d’enseignements pour tous.
L’apprentissage n’est pas un processus linéaire. Il passe par essais, tâtonnements, erreurs, échecs… Il y a donc pour les élèves un droit à l’erreur qui doit être reconnu et pris en compte. Le travail sur l’erreur permet d’instaurer un climat de confiance dans lequel l’erreur n’est plus stigmatisée mais devient un matériau collectif pour la construction du savoir.


6.    EVALUATION PEDAGOGIQUE

L’évaluation porte sur :
    les savoirs : ensemble des connaissances acquises
    les savoir-faire : habiletés à résoudre des problèmes
    les savoir-être : manières dont les élèves expriment leur personnalité et se comportent avec les autres


7.    LA FORMATION CONTINUEE DES ENSEIGNANTS

Les enseignants sont régulièrement invités à participer à des formations continuées.

8.    LES PARTENAIRES DE L’ECOLE

1)    Les Comités scolaires

Ils sont constitués de parents bénévoles ou d’amis de l’école. Ils ont pour mission d’aider à la préparation des festivités lucratives annuelles.  Les bénéfices engendrés par ces manifestations sont destinés aux enfants ou à l’enseignement.
Ouverts à toute personne désireuse d’aider l’école à ce niveau.

2)    Le Conseil de participation

Le décret sur les missions de l’enseignement a imposé la création d’un conseil de participation dans tous les établissements scolaires à partir du 1er janvier 1998.

Ce conseil est composé de représentants du pouvoir organisateur, d’enseignants, de parents, d’un membre du personnel administratif ou ouvrier et de délégués de l’environnement économique social et culturel.

Il est notamment chargé de formuler des avis au sujet du projet d’établissement et du rapport d’activités annuel.  Dès lors, les thèmes qui sont abordés dans cette instance concernent directement la vie quotidienne de l’école.


3)    Le centre PMS - PSE provincial de Tamines
                  Rue Duculot 11 à 5060 Tamines

Direction : Mme Magnée (081/77.68.39)
Equipe :
Mme Bourgeois : auxiliaire paramédicale
Mme Landuyt : conseillère psychopédagogique
Mme Ganna : auxiliaire sociale

L’équipe du Centre P.M.S./P.S.E. de Gembloux/Tamines est attachée à l’école. Elle est à la disposition des élèves et de ceux qui l’entourent, parents et enseignants, pour réfléchir à toute question qui peut se poser. Elle se veut un lieu d’écoute où l’on s’arrête un moment pour réfléchir ensemble.

Des examens médicaux obligatoires sont pratiqués par les services de promotion de la santé à l’école afin de faire le bilan de santé de l’élève. Ils sont organisés pour les élèves de M1, M3, P2 et P6. Un examen sensoriel de la vue est organisé en classe pour les P4.


4)  Les équipes mobiles de la FWB

Elles sont susceptibles d’intervenir à la demande de la direction en cas de conflits graves, de faits de violence, de situations contextuelles requérant une aide externe à l’établissement.

5)  UMONS  Sciences de la famille, prévention du harcèlement et de la violence
Bruno Humbeeck  et Frédéric Hardy

Les chercheurs de l'Université de Mons travaillent sur une recherche-action pour organiser la  prévention de la violence dans les cours de récréation identifiées comme un haut lieu de confrontation entre les élèves où se manifestent une violence visible et invisible.

6)  CECP : Conseil de l’Enseignement des Communes et des Provinces
 
Une Cellule de Conseil et de Soutien pédagogiques :
Les missions des conseillers pédagogiques au sein des écoles :
•    Accompagnements liés à des « faiblesses ou manquements ».
•    Accompagnements de soutien.
•    Organisation et animation de réunions de directions.
•    Participation en tant que formateur à la formation continuée des enseignants.


7) Soutien spécifique : logopède, psychothérapeute, psychomotricien…

Des concertations entre les enseignants, les membres du CPMS et le spécialiste sont mises en place  afin, entre autres, de favoriser l’articulation du travail des différents acteurs et la traduction des stratégies de rééducation en aménagements pédagogiques.

La direction veillera à ce qu’y soit bien défini le rôle de chacun:
- le spécialiste se concentrera sur la prise en charge spécifique de l’élève (logopédique, psychothérapeutique, de psychomotricité fine, de graphothérapie, etc.);
- les enseignants définiront les ajustements pédagogiques et matériels les plus appropriés aux besoins spécifiques de l’élève;
- l’équipe du Centre PMS favorisera les échanges d’information entre les uns et les autres. Elle sera particulièrement à l’écoute du vécu de l’élève et de ses parents et veillera à ce que les informations utiles au sujet du dispositif mis en place leurs soient communiquées.


Nous vous demandons de conserver cette brochure précieusement : vous n’en recevrez qu’une, lors de l’inscription. Elle est valable pour la présente année scolaire et les années suivantes tant qu’elle n’aura pas été modifiée en tout ou en partie et remplacée par une nouvelle version.

Nous vous en souhaitons une bonne lecture. Nous restons à votre disposition si vous souhaitez une explication complémentaire.