Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Mon administration / Autres services (non communaux) / Comportement sur la route face aux véhicules prioritaires
Actions sur le document

Comportement sur la route face aux véhicules prioritaires

  1. Evitez toute manœuvre imprévisible, comme un écart ou un arrêt intempestif ;
  2. Marquez votre intention de vous déporter avec votre clignoteur, ceci afin d’éviter une mauvaise compréhension de la part du véhicule prioritaire vous précédant, si ce n’est pas possible, continuer d’avancer jusqu’à ce que vous puissiez vous ranger ou changer de direction ;
  3. Tenez compte de la réaction des autres usagers de la route (ne vous déportez pas vers la gauche si tout le monde s’écarte vers la droite) ;
  4. Veillez à ne jamais être en danger, ni pour vous-même, ni pour le véhicule prioritaire
  5. Ne roulez pas plus vite que la vitesse autorisée, ne brûlez pas le feu rouge, ne vous arrêtez pas brusquement ;
  6. Vérifiez si le véhicule prioritaire n’est pas suivi par un ou plusieurs autres véhicules prioritaires.

 

Un véhicule prioritaire s’approche d’un carrefour où le trafic est à l’arrêt dans le sens de la circulation

  1. Commencez par jauger le trafic devant et derrière vous ;
  2. Laissez suffisamment de place au véhicule prioritaire en avançant légèrement (si vous pouvez le faire en toute sécurité), ou écartez-vous dans la même direction que les autres voitures
  3. Vous ne pouvez évidemment pas franchir le feu rouge purement et simplement, mais ne bloquez pas le véhicule prioritaire non plus ;

 

Un véhicule prioritaire s’approche d’un carrefour où il n’a pas la priorité

Même si vous avez la priorité, vous devez vous arrêtez afin de laisser passer le véhicule prioritaire, cela vaut aussi pour les piétons et les cyclistes qui sont priés d’attendre patiemment et de ne surtout pas traverser rapidement la route ;

Comportement en ville

Comme la plupart des villes de notre pays, celles-ci comportent certaines rues et places étroites, d’accès peu aisés.

Le stationnement dans ces endroits doit être strictement limité aux seuls emplacements prévus. Les stationnements en deuxième file représentent un obstacle considérable au trafic normal. Le trafic prioritaire (sapeurs-pompiers, police ou ambulance) ne devrait pas avoir à souffrir de retard par la faute d’automobilistes qui auraient mal garé leur véhicule ;

L’insouciance ou la négligence de quelques conducteurs peuvent mettre en danger de nombreuses vies humaines.

Si les règles de stationnement sont strictement observées, les véhicules prioritaires peuvent emprunter tous les axes de circulation conduisant vers le lieu de l’incident ;

 

Pensez que :

  1. Pour circuler avec une auto-échelle ou une autopompe, il faut une largeur de route d’environ 3,50 mètres ;
  2. Une marge supplémentaire est nécessaire dans les courbes, dans bien des cas, une seule voiture stationnée dans un virage empêche le passage des véhicules prioritaires ;
  3. Pour être utilisable, une auto-échelle doit arriver au pied du bâtiment sinistré !

 

Comportement sur l’autoroute

Pour permettre aux véhicules d’intervention de gagner le lieu d’un accident, il faut ménager un couloir pour les secours !

Les embouteillages sont relativement fréquents sur les autoroutes, ils bloquent les véhicules sur plusieurs files parallèles ;

En raison de la présence des tunnels notamment, nos autoroutes sont par endroit, dépourvues de bandes d’arrêt d’urgence, en outre, lorsque ces dernières existent, il se peut qu’elles soient encombrées par divers obstacles et il n’est dès lors pas possible de les utiliser pour la passage des véhicules prioritaires.

Pour que ceux-ci puissent intervenir rapidement, les usagers ont l’obligation de ménager un couloir entre les files de véhicules circulant dans la même direction.

Bon à savoir

Sachez que si vous ne donnez pas la priorité à un véhicule d’urgence ayant feux bleus et sirène, vous risquez d’être poursuivis juridiquement

Notification :

Bien que ce document ait été élaboré avec soin à partir de sources reconnues comme fiables, la zone de secours « Val de Sambre » n’assume aucune responsabilité concernant ce document, ce dernier ayant été réalisé à titre informatif.