Avertissement

L'Administration communale n'a délivé aucun mandat ni autorisation pour démarcher en son nom les particuliers à propos de la présence de système d'alarme privatif.

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Peste porcine africaine
Actions sur le document

Peste porcine africaine

Aucun cas d’animaux suspectés d’être atteints de la peste porcine africaine n’a actuellement été détecté en province de Namur. Toutefois, en cas de découverte d’un sanglier mort, nous vous invitons à avertir, sans délai, le 1718 (permanence de la Région wallonne).
Merci pour votre collaboration !

Voici un communiqué de l'AFSCA à l'attention des promeneurs qui pourraient se rendre en Province de Luxembourg.

Dans le cadre de la peste porcine africaine qui s’est déclarée fin de semaine dernière en province de Luxembourg et suite aux mesures prises par le ministre wallon de l’Agriculture et de la Forêt, il nous semble primordial de nous associer à ce message et de le compléter à l’attention des Luxembourgeoises et Luxembourgeois du sud de la province ainsi qu’à toutes celles et tous ceux dont l’activité se retrouve touchée par les mesures visées par l’arrêté ministériel.

Tout d’abord, il est essentiel que chacune et chacun reçoive une information claire et complète sur cette maladie. Comme l’ont rappelé les vétérinaires de l’AFSCA et les spécialistes des animaux de la forêt, la peste porcine africaine est une maladie qui touche exclusivement les porcs et sangliers. Elle ne représente donc aucun risque pour tous les autres animaux, et a fortiori l’humain. L’unique risque qu’elle engendre donc est un risque économique. Mais ce risque est énorme !

Les mesures d’interdiction de circulation en forêt et de toutes activités liées au milieu forestier dans la zone de 63.000 ha ont donc pour objectif d’éradiquer le plus rapidement possible l’infection en évitant qu’elle se propage à d’autres régions. Tous mouvements humains dans les zones forestières concernées sont autant de risque de propagation de l’épidémie.

Les mesures sont exceptionnellement contraignantes, et cela, toutes les autorités compétentes en ont bien conscience. Mais pour sortir rapidement et durablement de cette épidémie, il faut se montrer directement efficace. Ne pas respecter les interdictions fait courir un risque majeur pour toute une région et des secteurs d’activités.

Nous en appelons donc à la conscience citoyenne de toutes et tous. Les impacts sont énormes ; par notre engagement commun à respecter les mesures, tentons d’en réduire la durée.